Les hommes politiques sont-ils incapables d’empathie et de compassion ?

Vous vous dites peut-être que nos hommes et femmes politiques sont incapables d’empathie et de compassion ? Que les pratiques d’intériorité et contemplatives leur sont totalement étrangères ? En cherchant bien, on en trouve. Ce sont des OVNI politiques ou des comètes encore trop rares. Et pourtant. Prenez le cas de Tim Ryan, Congressman américain démocrate qui médite régulièrement. Il est convaincu que les approches contemplatives amènent calme et efficacité. Au point d’écrire un livre sur les liens entre méditation et politique publique et d’introduire la pratique de sagesse à Washington. Lui en est convaincu, méditer n’est pas une lubie ou une anomalie ésotérique mais bien un avantage en matière de leadership en période de forte turbulence et d’incertitude  ! Gagner en lucidité, qualité de présente et d’écoute, muscler sa résilience et nourrir sa compassion, pour prendre de meilleures décisions qui engagent une nation, autant d’atouts pour nos politiques, non ? Lire l’article (en anglais) de TIME.

Des exemples encore trop rares

Chris Ruane, ex Député anglais et avocat pionnier de la médiation de pleine conscience l’a introduite avec succès au Parlement anglais. Il anime maintenant un réseau mondial dans plus de 20 pays, d’associations et d’initiatives qui militent pour faire découvrir les bénéfices de cette pratique laïque en matière de santé, d’éducation, de travail. Pour en savoir plus sur l’initiative française, c’est ICI. Chris Ruane est intervenu à la NUIT de l’entreprise positive (voir sa video ICI).

Alors que la probité, l’intégrité, le calme mental et surtout l’empathie et la compassion font plus que jamais partie des qualités attendues de notre futur Président de la République et de son gouvernement, gageons que les rares exemples des femmes et hommes politique méditant puissent inspirer nos futurs dirigeants 🙂

Laurence,

IFLP