N’oubliez pas d’être curieux !

By 22 novembre 2016À la une, Psychologie Positive

Les recherches en psychologie sociale et clinique montrent aujourd’hui qu’enfants et adultes faisant preuve de curiosité peuvent en retirer de réels bénéfices tant psychologiques qu’émotionnels, sociaux ou encore liés à la santé. En voici quelque uns !

La curiosité nous aide à survivre

Le fait d’explorer et de rechercher la nouveauté nous aide à rester vigilant et à acquérir des connaissances sur notre environnement en constante évolution. C’est pourquoi nos cerveaux relâchent de la dopamine et autres hormones du bien-être lorsque nous tombons sur de nouvelles choses.

Les gens curieux sont plus heureux 

La recherche montre que la curiosité est associée à des plus hauts niveaux d’émotions positives, des plus bas niveaux d’anxiété, plus de satisfaction de nos vies et un plus grand bien-être psychologique. Bien sûr, il est en partie possible que les gens déjà heureux soient susceptibles d’être plus curieux, mais en sachant que la nouveauté nous apporte satisfaction, il semble probable que cela fonctionne également dans l’autre sens.

La curiosité stimule la réussite

Des études révèlent que la curiosité mène vers plus de plaisir et de participation à l’école mais aussi vers une réussite scolaire plus élevée, ainsi qu’un meilleur apprentissage, engagement et niveau de performance au travail. Cela peut sembler être du bon sens mais lorsque nous sommes curieux et intéressés par ce que nous faisons, il est plus facile d’être impliqué, d’engager des efforts et de bien réussir.

La curiosité augmente nos capacités empathiques

Lorsque nous nous révélons curieux de connaitre autrui et que nous engageons des conversations avec des personnes extérieures à nos cercles sociaux habituels, nous devenons plus à-même de comprendre les expériences, les vies, les positions différentes des nôtres.

La curiosité renforce les relations sociales

Au sein d’une étude, il a été demandé à des personnes qui ne se connaissaient pas de poser et de répondre à des questions personnelles. Les résultats montrent que certains individus étaient évalués comme plus chaleureux et plus attirants lorsqu’ils faisaient preuve de curiosité pendant l’échange.

La curiosité est bonne pour notre santé

Les recherches suggèrent que lorsqu’un médecin est véritablement curieux des perspectives de son patient, tout deux (patient et médecin) rapportent des niveaux de colère et de frustration moins élevés et prennent de meilleurs décisions, augmentant ainsi l’efficacité du traitement.

Bref soyons plus curieux de nous-mêmes, d’autrui !

Mathilde Brière, psychologue sociale