Pourquoi gérer votre énergie, pas votre temps ?

ampoule allumée et fumée

Je déteste les nombreuses corvées du quotidien, du type aller faire le plein d’essence, faire les courses, appeler une administration pour régler un dossier. Cela semble être une perte de temps, on aimerait plutôt faire des choses plus productives ou plus utiles pour atteindre ses objectifs. Ça vous parle ?

Le stress : revers de la médaille du succès ?

Un des grands problèmes de notre époque, c’est justement notre style de vie surbooké. Nous avons le sentiment d’être submergé, tout en n’accomplissant pas suffisamment. Notre culture du travail nous a inculqué que le stress est le revers de la médaille du succès.

Pas étonnant que nombre d’entre nous soufrions d’insatisfaction permanente, nous sommes épuisés émotionnellement. D’après l’EU-OSHA, environ 50 % des travailleurs européens estiment que le stress est courant sur leur lieu de travail.

La réaction la plus courante est de s’inscrire à une formation pour apprendre à mieux gérer son temps et ses priorités. Faire des « to-do lists », des « bullet-journals », déléguer. Si ça n’a pas marché pour vous, ne vous étonnez pas, la nature a horreur du vide, et nous aussi. Si nous avons une heure devant nous, nous allons trouver une tâche à accomplir pour la remplir. Ce n’est donc pas le temps qu’il faut apprendre à gérer, mais bien son énergie.

Nous nous vidons de notre énergie à chaque fois que nous faisons face à une émotion ou une pensée négative, ou quand nous allons à l’encontre de nos envies ou de nos besoins. Si nous allons marcher une petite heure, tout en ruminant à propos de notre après-midi chargée à venir, nous perdons notre énergie.

6 conseils pour gérer son énergie

Voici 6 qualités à cultiver pour contribuer à la fois à notre productivité et à notre bonheur, d’après E. Seppälä, Science Director du « Stanford University’s Center for Compassion and Altruism Research and Education » :

  1. Pleine présence. Pratiquer la mindfulness nous aide à rester ancré dans le présent. Au quotidien, arrêtons le multitâche, libérons-nous des distractions technologiques et incorporons des pratiques de méditation.
  2. Résilience. Reprenons contact avec notre corps et nos ressources naturelles pour combattre le stress : un sommeil régulier, une nourriture saine, du sport, et respirer profondément.
  3. Calme. Opposer le calme et l’énergie n’est qu’un mythe. Au contraire, ce sont les clés d’une vie productive et heureuse. Le yoga ou la méditation peuvent nous apporter du calme, alors que l’énergie nous vient de nos moments positifs du quotidien : une marche dans la nature, pratiquer notre hobby, ou ressentir de la gratitude.
  4. Repos. Plus nous courrons dans tous les sens et plus notre créativité est abandonnée sur le chemin. La créativité ne naît pas sur commande, coincée dans notre agenda. L’inspiration peut nous toucher à tout moment, même sur la route du supermarché pour les courses hebdomadaires.
  5. Auto-compassion. La recherche l’a démontré, ce n’est pas l’autocritique, mais bien l’auto-compassion qui nous nourrit pour avancer. Elle nous aide à apprendre de nos erreurs pour essayer encore. L’auto-compassion ouvre la voie à la curiosité, la créativité et la motivation. Une des pratiques de la psychologie positive consiste à se regarder à travers les yeux d’un ami bienveillant.
  6. Compassion. Le stress au travail vient en partie de notre manque de connections à nos collègues, soit parce que nous manquons de temps pour sociabiliser, soit parce que nous considérons l’autre comme un rival potentiel. Pourtant, ceux qui donnent aux autres sont appréciés et influents dans l’entreprise.

Bien que de nombreuses études scientifiques démontrent que ces suggestions participent à l’augmentation du bonheur et de l’efficacité, nous continuons à nous tourner vers des techniques de gestion du temps. Pourquoi ? Parce que c’est plus concret, annuler une réunion par-ci, déléguer une tâche par là et c’est fait. Gérer notre énergie demande de changer nos attitudes et nos croyances. Cela prend plus de temps et demande de l’engagement.

Le chemin pour briser ses chaînes du stress peut sembler intimidant au lecteur épuisé, mais c’est le chemin le plus sage et peut-être le plus heureux. Pour découvrir les programmes proposés par notre Institut, c’est ICI ou demander des information, c’est ICI.

Céline Simonnet Lafont