Quelles sont les vraies priorités des plus grands leaders ?

Connaissez-vous Theo Epstein ? C’est le numéro 1 du classement du magazine Fortune des plus grands leaders du monde. Certaines personnes pourraient dire que Theo Epstein est un grand chef parce qu’il a fait ce qui paraissait impossible : sous sa direction en tant que président de Baseball Opérations, les « Cubs de Chicago » ont gagné les World Series l’année dernière. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est que si Epstein occupe la première place du classement et le plus gros titre de baseball aux USA, c’est parce qu’il est capable (entre autres) d’évaluer les compétences de leadership de ses joueurs.

Fortune décrit son évolution, montrant comment une compréhension plus profonde des qualités humaines de ses joueurs – le caractère, la discipline et l’alchimie – transforme les athlètes en leaders. « À une époque où le sport et les affaires dépendent tellement des données rationnelles, il est réconfortant de voir un responsable qui comprend que les employés sont en première ligne, et comment développer leurs compétences peut aider une entreprise (de toute nature) à mieux performer. »

Le pape François est également sur cette liste, arrivant numéro trois. Fortune a partagé cette citation d’Arianna Huffington au sujet du message inspirant du pape François: « J’admire la façon dont le pape François a utilisé son rôle pour répandre un message d’amour inconditionnel, de pardon, d’humanité et d’humilité. » Je partage d’ailleurs sa conviction que plus nous passons de temps sur nos smartphones, plus nos relations inter-personnelles souffrent ».

Les quatrième et cinquième places ont également été attribuées à deux personnes qui comprennent l’importance de se déconnecter des appareils technologiques pour prioriser leur propre bien-être. Melinda Gates, coprésidente de la Fondation Bill et Melinda Gates (qui a distribué près de 37 milliards de dollars de subventions en 2015) et numéro quatre sur la liste, a déclaré que la méditation était son rituel matinal. « Où qu’elle soit dans le monde, c’est non négociable. Investir même quelques minutes dans la méditation rend la journée entière plus heureuse et plus productive. »

Pour sa part, Jeff Bezos, fondateur et PDG d’Amazon (dont la société était responsable de 43% des ventes en ligne aux États-Unis l’année dernière, toujours selon Fortune), prend le sommeil très au sérieux. Il a partagé que «huit heures de sommeil font une grande différence pour moi, et je m’efforce d’en faire une priorité. Pour moi, c’est la quantité nécessaire pour me sentir plein d’énergie et enthousiaste.  »

Lorsque les leaders positifs (tous les leaders cités plus haut ne le sont pas forcément…) prennent soin d’eux-mêmes et de leurs collaborateurs, l’effet de la transformation se fait sentir, améliorant la performance de chacun et leur propre bien-être. Si plus de patrons adoptaient ces approches saines du bien-être personnel et reconnaissaient le potentiel des employés, nous en bénéficierions tous.

Céline Simonnet Lafont