Mieux s’accepter: une clé pour son bien-être émotionnel

By 21 juin 2016À la une, Leader positif

L’acceptation de soi se définit comme «l’acceptation de tous ses attributs, positifs ou négatifs ». Elle comprend l’acceptation du corps, l’auto-protection contre les critiques négatives et croire en ses capacités. Certains collaborateurs ont une faible acceptation d’eux-mêmes.  L’une des raisons à cela: une faible estime de soi, compensée parfois par la réalisation de grandes choses. Mais cela ne suffit pas. C’est le rôle du leader de veiller à renforcer cette acception de soi car les conséquences en matière de santé physique et psychologique peuvent être délicates: ainsi, en cas de maladie physique, ne pas vous accepter peut vous rendre plus anxieux au sujet de votre corps, vos pensées automatiques négatives peuvent augmenter. Par ailleurs, les régions du cerveau qui aident à contrôler les émotions et le stress ont moins de matière grise chez ces personnes. Ainsi, une mauvaise acceptation de soi peut perturber le contrôle émotionnel de deux manières: directement, en perturbant les régions du cerveau qui le contrôlent, et aussi indirectement, en augmentant les signaux de stress dans votre cerveau qui perturbent ensuite ces régions.

3 façons d’accroître l’acceptation de soi: L’autorégulation, la connaissance de soi et le dépassement de soi.

L’autorégulation implique la prise de distance avec les émotions négatives comme le rejet de soi, et le recentrage sur les aspects positifs de vous-même, ou le recadrage des situations négatives de sorte que vous les voyez davantage comme des opportunités.  Une bonne connaissance de soi permet également de mieux accepter ses propres limites. Lorsque vous vous transcendez, des changements physiques surviennent dans votre cerveau, comme l’augmentation du neurotransmetteur qu’est la sérotonine, dans les mêmes régions cérébrales concernées par l’acceptation de soi.

La méditation comme un chemin vers l’acceptation de soi.

L’acceptation de soi peut de développer par deux types de méditation: la méditation de pleine conscience et la méditation de l’amour bienveillant. Une attention consciente apportées à  ses émotions implique de ne pas les «juger», mais de les observer, telles qu’elles se présentent. Avoir plus de compassion envers vous-même semble utile pour accroître l’acceptation de soi. Le plus important est de trouver les bons moyens qui marchent pour vous. Cela en vaut la peine car l’acceptation de soi est une des clés d’une vie affective et psychologique saines!

Leave a Reply