L’avenir appartient aux leaders qui savent se taire

Après des décennies de recherche sur le «comment» combiner but et profit, Jed Emerson – co-auteur de nombreux livres dont «Collaborative Capitalism and the Rise of Impact Investing» – est maintenant plus intéressé par le «pourquoi» – les questions profondes relatives aux valeurs et au sens. Voici ses réflexions sur l’avenir des entreprises conscientes, un leadership positif et la raison pour laquelle il est important de se créer un espace de croissance.

Les entreprises conscientes sont les véhicules par lesquels le capital d’impact (investir dans le but explicite de générer des rendements financiers parallèlement à des avantages sociaux et environnementaux mesurables) peut s’exprimer. Ce sont les entités organisationnelles qui contiennent les valeurs, la stratégie commerciale et l’intention du marché pour ce qui pourrait être. C’est cette idée qu’au sein de l’organisation, nous devons fonctionner de manière holistique et intégrée, générer des rendements financiers tout en ayant des impacts sociaux et environnementaux, et gérer notre personnel de manière plus éclairée, au lieu d’afficher le personnel comme une ressource de plus que vous allez exploiter dans la poursuite de votre modèle d’entreprise.

Les entreprises conscientes aspirent au capital d’impact.

Les questions, à la fois d’exécution et de la raison pour laquelle nous exécutons ces stratégies, sont vraiment primordiales pour non seulement être en mesure de faire le travail à accomplir, mais aussi de le faire de manière durable assurant longue croissance et carrière et développement personnel pour tous.

Nous devons clarifier notre compréhension de la question de la motivation. Qu’est-ce que cela signifie vraiment? Que signifie vivre pleinement sa vie dans le présent en manifestant l’histoire et en projetant l’avenir? Qu’est-ce que cela signifie fonctionnellement dans la pratique?

C’est un véritable défi pour les gens, car c’est un arrêt et une réflexion beaucoup plus profonde sur la définition de la valeur et du but. Cela signifie avoir plus de clarté sur l’avenir, mais aussi plus d’humilité et une plus grande ouverture au fait que vous ne le savez pas.

Commencer la conversation avec, « Est-ce que cela est financièrement compétitif? », reflète le fait qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour comprendre quelle est la valeur et la nature de l’impact que nous cherchons à créer. (Jed Emerson)

Nous vivons dans ce monde où vous vous attendez à pouvoir utiliser Google ou Wikipédia pour obtenir les informations dont vous avez besoin pour prendre votre décision et agir. Nous confondons l’accès aux données et aux informations avec l’accès au savoir et à la sagesse.

C’est valable dans les entreprises considérées comme des entreprises conscientes, mais également dans le monde des affaires, où de plus en plus de dirigeants et de PDG doivent faire face au fait qu’il y a très peu de personnes, en fait , qui ne sont motivées que par des incitations financières. Surtout quand vous parlez de la génération Y de 20 à 30 ans qui crée non seulement la demande autour de ces idées, mais qui crée maintenant des entreprises compétitives qui recherchent un rendement financier avec un impact social et environnemental. Notre façon de travailler et de comprendre ce que cela signifie sur le plan opérationnel est un défi, en particulier pour les cadres plus âgés qui n’ont pas nécessairement été élevés dans cet environnement ou avec ce genre de vision.

Mais, fondamentalement, il reste difficile de fonctionner de manière globale dans un système économique à deux vitesses avec des marchés des capitaux publics qui commencent seulement à reconnaître que des facteurs environnementaux et sociaux représentent un risque hors bilan pour les sociétés cotées en bourse.

Dicton taoïste : «Bouche ouverte, première erreur.»

Le contexte du dicton est que, dans le développement spirituel, vous devez être calme et réfléchi et laisser la réponse spirituelle se révéler. Passez plus de temps à ne plus essayer de convaincre les gens de votre point de vue et de votre solution, mais dites-vous, dans votre tête, «D’accord, voici ce que je veux dire. Je pense. Voici ma solution. Cela ne va nulle part. Je dois écouter ce que dit cette personne, parce que la seule raison pour laquelle je suis dans cette conversation, espérons-le, est parce que je pense qu’il y a quelque chose qui peut être mutuellement bénéfique de parler avec cette personne. » Cette posture d’essayer de convaincre n’est pas utile. Il est important de se taire davantage.

La plus grande opportunité pour les millennials dans la vingtaine et la trentaine est de faire évoluer les entreprises du « comment » au « pourquoi« . Pourquoi passer toute sa vie à travailler pour gagner de l’argent et seulement ensuite faire ce que vous vouliez vraiment faire?

C’est finalement ce que les entreprises conscientes avancent: une manière différente de se connecter avec les clients, une compréhension différente des opportunités du marché, une conception différente du développement de produits, une approche différente pour comprendre la gestion de la chaîne d’approvisionnement. Toutes ces questions sont complètement différentes lorsque vous les abordez dans cet esprit de création de valeur globale et intégrée, par opposition à «Gagnez autant d’argent le plus rapidement possible, puis faites quelque chose qui vous tient à cœur. »

Et pourquoi ne pas vous faire former au Leader Positif pour changer les règles du jeu dans votre organisation ?

Tout reste à inventer, mais il y a urgence !

 

Céline Simonnet Lafont – rejoignez mon réseau sur LinkedIn

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.